Ma Cabane à la Maison

Commandez votre boîte gourmande:


Boutique Montréal
Boutique Rive-Nord de Montréal


Ma Cabane à la Maison, notre histoire


Étant moi-même petite-fille d’acériculteur, je porte maintenant sur mes épaules la survie de notre érablière familiale fleurissante depuis 1948, soit une des plus anciennes érablières du Québec. J’occupe maintenant la chaise d’une quatrième génération d’entrepreneurs et feu mon grand-père Jean-Guy Lampron, fondateur du Chalet des Érables, n’aurait pu se douter que l’épée de Damocles était suspendue au-dessus de ce patrimoine québécois.

Le 13 mars dernier, soit la veille d’une saison des sucres qui se voulait exceptionnelle, nous nous sommes tous vus fermés sans préavis en raison de la COVID. Pour notre industrie, il ne pouvait y avoir plus mauvais moment. C’était donc, la publicité faite, les frigos pleins, les marinades cannées et les tables mises que nous avons vu notre saison des sucres s’envoler. Pour la majorité des PME, cette fermeture non planifiée avait une fin, mais pour notre industrie cela représentait une année entière de perdue; plus de 90 % de nos revenus annuels venaient de disparaître alors que nos frais fixes restaient les mêmes.

Après plusieurs larmes et tous les efforts du monde pour nous diversifier, nous en sommes venus à l’évidence que 2020 serait une année à oublier. C’est rempli de désespoir que début juillet, j’ai personnellement contacté les autres cabanes à sucre du Québec en espérant y trouver une solution. C’est donc face à des compétiteurs, aujourd’hui devenus amis, que j’ai étalé mes difficultés et malheureusement la situation s’est avérée pire que je ne l’aurais imaginée.

J’ai vite réalisé qu’au-delà de la survie de mon entreprise, notre identité en tant que québécois était en jeu si cette tradition disparaissait. Nous nous sommes donc tous unis pour faire une sortie médiatique le 21 juillet 2020, mais qui veut entendre parler des cabanes à sucre en été…

Ce n’est qu’en septembre 2020 qu’un bon samaritain c’est proposé à aider notre association; Sylvain Arsenault. L’agence marketing Prospek avait vu notre sortie médiatique via mon reportage à RDI et bénéficiant de la subvention salariale, l’agence a gracieusement rassemblé son équipe afin de monter un plan permettant de sauver les cabanes à sucre du Québec.

De là est venu le projet « Ma Cabane à la Maison »

Le concept étant d’offrir une plateforme numérique regroupant les érablières du Québec et permettant ainsi à la population d’y commander leur repas à l’érable tout en y vivant une expérience traditionnelle; musique folklorique, histoire de l’érable, liste d’activités à faire en famille à la maison, route des sucres, et plus encore! Une question se posait; comment distribuer nos boîtes repas alors que la majorité des érablières du Québec se retrouvent en régions éloignées. C’est alors que notre équipe contacta la bannière d’épiciers fièrement d’ici, Metro. Aux premiers instants, Metro fût touché par notre situation et c’est avec coeur qu’ils ont immédiatement mobilisé leur équipe pour nous aider. Nous avions alors près de 200 points de chute partout au Québec mis à notre disposition!

Le travail de terrain commençait. C’est personnellement que j’ai contacté près de 200 cabanes à sucre du Québec dans tous les coins de la province. Pour certains, il était déjà trop tard, pour d’autres, cet incroyable projet représentait leur dernière chance de survie. Après plusieurs semaines au téléphone, nous avions près de 70 participants de la Gaspésie au Lac St-Jean en passant par les Laurentides, l’Outaouais et la Montérégie!

Avec une équipe marketing, l’appui de Metro, et 70 cabanes à sucre participantes, il nous fallait maintenant une plateforme web. À l’ère où toutes les boîtes technologiques sont débordées, qui veut créer en moins de 8 semaines un site de géolocalisation croisé avec plus de 70 boutiques transactionnelles, 200 Metro et un volet expérience. L’agence 404 et UEAT, toutes deux entreprises montréalaises touchées par la cause, ont relevé le défi. Merci 1000 fois!

Restait maintenant l’approvisionnement. Il nous fallait près de 300 000 boîtes cartonnées avec isolants et plus de 1 000 000 de contenants à entreposer dans les salles à manger du Chalet des Érables pour être ensuite distribué à l’échelle de la province, et ce, sans aucune liquidité. En plus, tout devait être fait au Québec et 100 % recyclable. Cette mission impossible, nous n’aurions pu la réaliser sans des partenaires tels que Cascade, Emballage LM et Groupe Lacroix. En plus de leur confiance en ce projet, Groupe Lacroix s’est même engagé à fournir des milliers de contenants gratuits à tous les participants en plus d’avoir comme priorité l’environnement. Tous nos contenants sont 100 % recyclables de classe 5 sans collant ajouté, ce qui les auraient automatiquement disqualifiés.

Finalement, il était important pour l’équipe de transporter la chaleur de nos salles à manger dans vos foyers. Quelle folle idée d’inclure un spectacle d’artistes québécois avec tout achat de boîte-repas! Merci à Boucane en Direct d’avoir réuni Daniel Boucher, Yves Lambert, Guylaine Tanguay et les 2 Frères qui chanteront dans vos salons et vous feront, on l’espère, taper du pied!

D’autres précieux collaborateurs ont embarqué dans la vague ; Transcontinental, Production SOMA, les saucisses Lafleur, les Producteurs et Productrices acéricoles du Québec, la Fédération des Oeufs du Québec, Tuango et Solutions RTR, tous clés de notre réussite!

Nous sommes donc les heureux investigateurs de ce projet de solidarité incroyable, mais qui, sans l’appui de toutes ces entreprises québécoises, rien ne serait possible.

Ensemble, tous unis, préservons la tradition du temps des sucres!


Stéphanie Laurin
4e génération du Chalet des Érables
Cofondatrice de Ma Cabane à la Maison
www.macabanealamaison.com